Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Les Unes passées > NEVER STOP : RETRO DU (...)

NEVER STOP : RETRO DU JEUDI

Du Jeudi 23 au Samedi 25 Mai, la fédération Hiero et les Centres Culturels Municipaux organisent la nouvelle édition du Never Stop The Party !

Au programme, trois jours, sept concerts, des DJ sets, du skate et un film dans l’enceinte du CCM John Lennon et son extérieur !

Jeudi, Fenster, Skip & Die et Arnaud Rebotini se sont succédés hier sur la scène. Retrouvez les interviews réalisés en direct du festival.

Déjà passé par Limoges en avril 2012, Fenster avait surpris sa petite audience par la classe dégagée de son concert. Le trio installé à Berlin a depuis traversé l’Europe et les Etats-Unis où l’impression générale fut unanime : leur musique est d’une profondeur insondable, d’une beauté fragile dont les aspérités recèlent des hymnes pop étourdissants.

Première à Limoges pour Skip & Die, formation cosmopolite en provenance d’Afrique du Sud, pourtant habituée à la France depuis les Transmusicales de Rennes et plus récemment, le Printemps de Bourges. Depuis plus de cinq ans désormais, Capetown nous envoie certains des groupes les plus audacieux de notre ère. Il suffit de citer Die Antwoord ou Spoek Mathambo pour comprendre à quel point la scène locale y est riche. Skip & Die ne déroge pas à cette règle et brille de mille feux depuis sa médiatisation en Europe et comme ses prédécesseurs, le groupe fait danser sans oublier de signer des textes intelligents. Une tornade se prépare sur notre Greytown.

Enfin, Arnaud Rebotini visitera aussi la ville pour la première fois. La tête pensante de Black Strobe est aussi et surtout le plus représentant le plus charismatique de l’électronique analogique. Toujours accompagné de ses synthétiseurs et sa TR-808, Rebotini signe en solo des compositions au relief plus subtil que ses travaux avec Black Strobe. ’’Music Components’’ et ’’Someone Gave Me Religion’’ figurent tous deux comme des classiques de la techno et leurs transpositions scéniques amènent à chaque reprise le public à des sphères inoubliables, aussi dansantes qu’élégiaques.

Vendredi, Dirty Beaches, The Bewitched Hands et Christine !


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page