Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Cronenberg, Cannes, hollywoo

Cronenberg, Cannes, hollywood et Limoges

Cette semaine le festival de Cannes se tape l’incruste à Beaub’FM pour t’offrir des invit’ pour Maps to the Stars, le dernier film de David Cronenberg.

Comme chaque année au mois de mai, tous les projecteurs sont braqués sur Cannes et son célèbre Festival. Actualité vampirisante, se taillant une place de choix dans les médias, jusqu’aux JT de 20h des grandes chaînes. Des stars Hollywoodiennes montant un escalier suffisant à faire le bonheur de quelques rédactions peu inspirées.
Il ne faudrait pourtant pas oublier l’essentiel : le Festival de Cannes est un festival de cinéma. Et même l’un des meilleurs s’il en est. Preuve en est cette année encore avec la présence de Godard, des frères Dardennes, de Nuri Bilge Ceylan, de Bertrand Bonello, de Ken Loach ou encore de Xavier Dolan.
Mais l’un des évènements (cinématographique !) du festival est sans conteste la présentation en compétition officielle du nouveau film de David Cronenberg : Maps to the Stars.
Auteur culte, le canadien déjà âgé de 71ans, nous a livré en 50 ans une des carrières les plus excitantes et originales du cinéma moderne. Commencée en 1966, ses premiers longs métrages jouaient avec les codes du cinéma d’horreur et d’auteur (Rage en 1977, Chromosome 3 en 1979, Scanners en 1981). Mais ce sont surtout La Mouche (1986) puis eXistenZ (1999) que l’on retient le plus souvent de sa filmographie.
Il ne faudrait pourtant pas oublier trop vite sa collaboration avec Viggo Mortensen (Les Promesses de l’aube en 2007, A Dangerous Method en 2011) qui donnera naissance à ce qui restera peut être comme son film le plus réussi : A History of violence (2005).

Cronenberg est un habitué du festival. C’est sa cinquième apparition en compétition, dans laquelle il a seulement obtenu le Prix du Jury pour Crash en 1996. Il y a deux ans, il avait présenté Cosmopolis, objet plastique plus qu’un film, qui initiait une collaboration avec l’ex-vampire Robert Pattinson. Collaboration validée avec Maps to the Stars qui convie également Julianne Moore, John Cusak et Mia Wasikowska pour une satire hollywoodienne à la fois drôle et tordue. Attention, le sulfureux n’est jamais loin lorsque l’on évoque le nom de Cronenberg.

Le Synopsis

A Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star ; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités ; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice.
La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles : Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité.
Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.
 

 


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page