Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Décal’Ciné : Soirée Sales (...)

Décal’Ciné : Soirée Sales Gosses (Carte Blanche à Ronéo et Zinette)

Mercredi 8 Mars à partir de 19h à l’Espace Noriac

Pour cette saison 16_17, Décal’Ciné te propose, avec le soutien du Département de la Haute-Vienne, un cycle « Carte blanche aux asso locales ».

Pour cette séance, carte blanche est donnée à Roneo & Zinette, une galerie fabrique qui vient d’ouvrir ses portes à Limoges. Au programme, une soirée Sales Gosses avec la projection de The Monster Squad

*CARTE BLANCHE À RONÉO ET ZINETTE*
19h : Ouverture des portes
Jusqu’à 19h30 : Apéro
19h30 : MASK et autres madeleines proustiennes
19h45 : THE MONSTER SQUAD

▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

* SOIRÉE SALES GOSSES *
A l’occasion de l’expo M.A.S.K, monté en collaboration avec Roneo & Zinette, Le Studio Bysshe te propose un petit retour en enfance. Monte dans notre capsule spatio-temporelle et replonge toi dans tes mercredis après midi. Au programme, un épisode de MASK où il est toujours bon de voir Matt Trakker au volant de sa Thunderhawk dérouiller le machiavélique (et moustachu) VENOM. Suivra une petite compilation publicitaire dédiée aux jouets qui ont égayé nos journées devant la télé et fait exploser le porte monnaie de nos parents. Et enfin, le film The Monster Squad où des gosses bien plus Badass que ceux de Stranger things affronteront les plus grand monstres du cinéma. Chupa chups, voitures transformables, fusil à pompe et « boum j’t’attrape » sont au rendez-vous. Viens avec ta bande, on t’attend le pied ferme !

▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

* THE MONSTER SQUAD *
de Fred Dekker avec Andre Gower, Robby Kiger, Stephen Macht, …
Aventure, Comédie, Epouvante/ 1h22 / USA / 1987

Un groupe de copains d’une douzaine d’années, passionnés de cinéma d’horreur, ont monté un club dans une cabane perchée sur un arbre, le monster club, pour pouvoir discuter sans fin de leur centre d’intérêt (est-ce que le Wolf Man a des couilles ?). Mais lorsqu’ils se rendent compte que les plus grands monstres du cinéma, issus des productions Universal (Frankenstein, la momie, l’étrange créature du lagon noir et le loup-garou) et emmenés par Dracula, ont envahi leur ville, eux seuls peuvent s’opposer à ce bestiaire. Armés de leur connaissances cinématographique et épaulés par un livre rédigé par Abraham Van Helsing, les gamins entrent en résistance... La chasse aux monstres est ouverte...

En 1987, Fred Dekker a l’idée de confronter les monstres classiques de la Universal à une bande d’enfants. Il va mettre ce concept en forme en compagnie d’un ami avec qui il a fait ses études, un certain Shane Black qui ne tardera pas à rencontrer un énorme succès en écrivant L’ARME FATALE. Shane Black aura de nouveau l’occasion de confronter réalité et fiction à travers les yeux d’un enfant dans Last action Hero !

Le film, incompris à l’époque mais devenu culte aujourd’hui, est un sympathique spectacle assez éloigné du politiquement correct de rigueur. L’un des jeunes héros fume, ce qui semble totalement inconcevable de nos jours, et les enfants règlent leurs différends avec les monstres de manière souvent violente : pieu en plein coeur, tir a répétition au fusil à pompe... La liberté de ton du film s’éloigne ainsi quelque peu de ce qui semble pourtant être son modèle : Les GOONIES

21 ans après sa sortie, THE MONSTER CLUB apparaît plus que jamais comme une madeleine de Proust pour tout geek pré-ado à l’époque. Tourné dans la foulée des GOONIES de Richard Donner ce film est un petit bijoux ne s’adressant pas forcément qu’aux enfants. Fort d’un scénario qui évite des les infantiliser, il offre même des séquences de pure trouille directement issues des trains fantômes les plus effrayants.
Bourré de références et dopé par un humour bon enfant, ode à l’amitié sans jamais se prendre au sérieux, ce film est une véritable petite perle. Les dialogues ciselés portent la patte si agréablement reconnaissable de Shane Black, les effets spéciaux visuels de Richard Edlund ne cherchent pas à être réalistes mais à procurer des sensations cinématographiques pures, tout comme les maquillages de Stan Winston grand fan des « creature feature » des années 1950 qui s’en donne à cœur joie dans le maquillage suranné.

Alors certes, on peut reprocher au film une histoire trop simple, un rythme parfois tellement rapide que les ellipses ne semblent pas réalisées au bons endroits, un manque flagrant de moyens, mais ces menus défauts importent peu par rapport au plaisir délivré par THE MONSTER SQUAD (par ailleurs tourné dans les mêmes décors que RETOUR VERS LE FUTUR...Proust, quand tu nous tient...)."

▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀

Espace Noriac // 08.03.2017
Tarif 5€ // 4€ adhérents

Bar et petite restauration sur place à partir de 19h00
Début de la projection à 19h30

Renseignements et réservations :
decalcine@gmail.com
06.78.86.61.03
www.decalcine.tumblr.com


Plus d'infos :

Espace Noriac // 08.03.2017
Tarif 5€ // 4€ adhérents

Bar et petite restauration sur place à partir de 19h00
Début de la projection à 19h30

Renseignements et réservations :
decalcine@gmail.com
06.78.86.61.03
www.decalcine.tumblr.com


Partagez


Recherche

Haut de page