Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Détours à Tours

Détours à Tours

En ce début d’année, la scène tourangelle nous a offert deux de ses plus beaux albums : Running in the Flame de Boogers et M.I.C.H.E.L. de Funken. Gagne tes albums sur notre antenne.

Il existe un lieu à lieu à Tours, sorte de MJC mais en version DIY, où se côtoie les acteurs d’une scène passionnante. Nommé La belle Beauté, c’est grâce à ce lieu qu’ont pu collaborer Piano Chat, les gars de Pneu, Finkelkraut, Boogers, Funken ... Ces deux derniers viennent de sortir leurs albums, coup de projecteur.

Boogers - Running in the flame


Plus de deux ans après la sortie de son deuxième album « More Better », Stéphane Charasse alias Chacha alias Boogers revient avec son nouvel opus « Running In The Flame ».
Un album qui pourra déboussoler les fans de la première heure puisque si les tubes pop ont toujours la part belle, ils font désormais place à de l’électro-pop, à du rock mais plus surprenant à dureggae et même à de la country. Innovation toujours pour le tourangeau qui met de côté ses réticences et s’essaye à la langue française le temps d’un morceau.
Un mélange explosif, une réussite totale. A faire tourner en boucle.


Boogers - The Big Summer (Officiel) par Labelathome
 

Funken - M.I.C.H.E.L.

Des années que l’on attendait ce premier album de Funken sans qu’on ne le voit jamais venir. Certainement trop occupé à faire le son du dernier opus de Piano Chat, à composer un album avec le rappeur Ira Lee sous le nom de Fox Head, ou encore à lancer le label Cocktail Pueblo avec ses potes de bamboule.
Au final il aura fallu 5 ans entre ses premières compositions et la sortie du LP. Le résultat ? Des compositions euphoriques à l’énergie contagieuse. Tenant sur des mélodies enfantines, des riffs de guitares simples et des parties de batteries parfois débiles, l’ensemble tient presque du génie.

"Sérieux : on connait tous un Michel. Ce mec un peu banal avec un peu d’embonpoint mais pas trop non plus, le genre de type qui écoute Coldplay et considère Tarantino comme un grand réalisateur. Ce qui est certain, c’est que les Michel sont gentils, mais pas trop non plus. En fait ça dépend lesquels. En tout cas, pour en arriver là, celui du groupe Funken devait être vraiment super sympa." ---> Gonzaï


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page