Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Her - Spike Jonze

Her - Spike Jonze

Tout au long de la semaine, Beaub’Fm te propose d’aller assister à la projection du dernier film de Spike Jonze : Her.

Cinq ans après l’onirique Max et les Maximonstres, l’ingénieux réalisateur de Dans la peau de John Malkovich revient plus inventif que jamais avec ce nouveau film. Baptisé Her, on y retrouve un casting quatre étoiles : Joaquin Phoenix pour le personnage principal, mais également, Amy Adams, Rooney Mara ou encore Scarlett Johansson.

Auréolé de l’Oscar et du Gloden Globes du meilleur Scénario, cette histoire nous invite à Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly (Joaquin Phoenix), un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ’Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Peu à peu, ils tombent amoureux…

Dans une interview à Allociné, Spike Jonze explique que Her , « ce n’est pas seulement la relation d’un homme avec une machine mais aussi avec son environnement et les gens qui l’entourent. Et je pense que tout le monde peut s’identifier à ce personnage et sa difficulté de communiquer avec "l’Autre". (...) Après quatre films je réalise en effet que je reviens toujours à ce thème de la relation entre les êtres, les animaux, ou ici les hommes et leur ordinateur. Ce qui est amusant, c’est que lorsque je tourne, je ne me rends pas compte de cette récurrence de thèmes : ce n’est pas pensé ou structuré, cela vient naturellement. »

En effet, ici Jonze ne s’arrête pas à juger cet amour virtuel. Bien qu’avant-gardiste, ce récit est une ode à l’amour dans tout ce qu’il a de plus puissant, raffiné, vivant, et exalté. Plus que ça, c’est une romance cinglante sur nos préoccupations égocentriques.

Figure marquante du cinéma indépendant américain, Spike Jonze est, à l’instar de son ami Michel Gondry, un remarquable réalisateur de clip. Sonic Youth, Daft Punk, Björk, Pavements, Yeah Yeah Yeahs, LCD Soundsystem, et bien d’autres ... Ils sont tous déjà passés devant sa caméra. Il a également noué une relation particulière avec Arcade Fire. Après avoir dirigé trois clips pour eux, ce sont cette fois-ci les canadiens qui s’invitent dans son film pour y composer la bande-originale.

Véritable coup de cœur, d’une beauté mélancolique et bouleversante, ce film est à ne manquer sous aucun prétexte.


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page