Écoutez la radio en ligne !
Accueil > A la Une > Les Unes passées > [Bon plan] La rentrée du (...)

[Bon plan] La rentrée du Confort Moderne

Samedi 15 et dimanche 16 @Le Confort Moderne

Le week-end festif et gratuit à ne pas manquer à Poitiers, Le Confort Moderne réouvre ses portes, découvrez la prog. des installations, des expositions et des concerts !

Pour rappel Le Confort a rafraîchi ses locaux l’année dernière et rouvert en décembre 2017, 8500 m² d’espace de création au service des artistes, dans lequel on trouve une salle de concert, un vaste espace d’exposition, un club, un bar, des locaux de répétition, un restaurant, des espaces de résidence, une fanzinothèque et un disquaire.
Le Confort Moderne s’inscrit dans un double héritage : celui des « squatts », des occupations et de l’activisme culturel alternatif des années 80 et celui des « Fabrik » et des Kunstverein nord-européennes, lieux où l’art se fabrique, s’échange, se vit.

Au programme du week-end :

Concerts : Samedi 15 à partir de 21h

Usé, Indus punk dada
Formidable machine à broyer le temps et la connerie, à invoquer les préceptes essentiels du feu et la furie, notez aussi la sortie de son second album "Selflic".

Nina Garcia et Augustin Bette, Free punk
Une forme de relève du punk 70’s, qui ont tous deux, comme leur musique, cette attitude un peu butée, frontale, brutale et radicale.

Noir Boy George, Noire punk
Son truc à lui c’est d’écrire sur des sales histoires, sur des filles un peu tarés qui congèlent leur bébé dans des frigos français, saoulés de cold wave et omnibulés par les témoignages bruts.

Expos & Installations : Vernissages samedi 15 septembre à 18h00

Dans la cour Sylvie Fanchon
" Je privilégie aujourd’hui les muraux pour les grands formats. Pour le rapport à l’architecture et l’éphémère de leur existence, la possibilité de les refaire ailleurs sans avoir à les stocker. Suite à une expérience fort singulière, mon téléphone s’adresse à moi de façon aléatoire, en me proposant de l’aide, un soutien, des idées, tout ceci d’une voix suave. J’ai trouvé là un ensemble de phrases dont je fais le sujet de mes peintures actuelles. Ainsi dans le mural que je propose au Confort Moderne la phrase est : « Je peux apprendre à mieux vous comprendre », bel objectif d’une intelligence artificielle attentive à mon bien-être. " Sylvie Fanchon

Dans l’entrepôt Liz Magic Laser
Projet initialement conçu par Sarina Basta et Caroline Ferreira, développé à travers les ateliers de danse thérapie de France Schott-Billmann et Mandoline Whittlesey pour le conseil chorégraphique de Cori Kresge.
Le film et la sculpture prennent comme point de départ la fameuse poignée de main entre les présidents Macron et Trump lors de la visite officielle en France et l’investiture récente du dirigeant américain en 2017.

Dans l’entrepôt AVAF
Assume vivid astro focus (avaf) est un duo d’artistes franco-brésilien composé de Christophe Hamaide-Pierson (Paris, 1973) et d’Eli Sudbrack (Rio, 1968)qui créent des installations spécifiques (in situ) contenant une multitude de références et de mediums inspirés par l’histoire, le contexte socioculturel et politique du lieu, la ville, ou le pays où avaf est invité à travailler.
Pour sa première exposition solo en France sur l’invitation du Confort Moderne, avaf présente une installation immersive intitulée Blanche Monnier et nous fait pénétrer à l’intérieur même de Blanche, dont le trouble mental s’incarne ici dans une œuvre-corps à la fois enfermée (entre les murs) et enfermante.
La deuxième pièce de l’exposition, Men under control (2018), est un immense tapis dont le motif s’inspire de l’imagerie fétichiste de la pop-culture. Dans son rapport ludique aux interdits socio-sexuels, l’œuvre s’affranchit également de toute interdiction : le spectateur peut la fouler, voire s’y allonger s’il le (la) désire. Cette même surface accueillera divers ateliers de création dans le sillage de l’exposition Blanche Monnier.

Au restaurant Julia Faure
Julia Faure est actrice, mais pas que, depuis quelques années, Julia dessine et peint chaque jour ou presque des chats. Ce qui n’était qu’un passe-temps est vite devenu beaucoup plus. Son application, son assiduité et l’accumulation des carnets dessinent aujourd’hui les contours d’une œuvre ambiguë, qui reflète comme des autoportraits distanciés ou l’autodérision l’emporte toujours sur le pathos.


Plus d'infos :

Quand ? Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018
Où ? 185 rue du Faubourg du Pont Neuf 86000 Poitiers
Combien ? Gratuit
Le super site du Confort Moderne


Partagez


Recherche

Haut de page