Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > Cette semaine, la Ferarock

Cette semaine, la Ferarock aime La Femme & Arman Melies.

Tout au long de la semaine, les radios de la Ferarock vous propose de découvrir La Femme & Arman Méliès.

L’attente aura paru interminable, donc, avant la sortie de ce « Psycho Tropical Berlin », précédée il y a quelques semaines par la parution d’un EP éponyme. Il faut dire que le groupe aura pris son temps, sortant une poignée de singles enthousiasmants, s’aguerrissant au gré des concerts, avant de s’offrir finalement une sortie d’album en grande pompes aux côtés de Barclay et de Born Bad Records, respectivement pour les éditions CD et Vinyles de « Psycho Tropical Berlin ».

Et c’est peu dire que La Femme comble ici les attentes même des plus sceptiques, en enchaînant les tubes instantanés avec une aisance folle. « Anti Taxi », « Packshot » où encore « Si un jour » viennent rejoindre « Sur la Planche » (présente ici dans sa version la plus électronique) dans la catégorie des hymnes surf-rock synthétiques et entêtants à l’extrême, s’appuyant sur des lignes de basses presque disco, une batterie minimaliste et des mélodies systématiquement imparables.

Achevé depuis de nombreux mois aux dires de son auteur, le nouvel album d’Arman Méliès aura mis près de quatre longues années avant d’arriver. Il faut dire que le chanteur n’a pas vraiment chômé depuis la sortie de « Casino » en 2008.

Dans ce contexte, on saisi mieux la mue opéré par l’auteur de « Néons Blancs et Asphaltine » ainsi que sa soif de renouvellement. En effet, si les arpèges d’introduction de « L’Art Perdu du Secret » permettent à Arman Méliès d’offrir une transition naturelle avec ses travaux précédents, c’est pour mieux opérer à un basculement radical, vers un univers neuf, inattendu, où les synthétiseurs ont chassé les guitares, et où une production léchée remplace les bricolages passés. De l’aveu même du chanteur, « IV » est disque construit sur des contraintes volontaires, des tâtonnements et des remises en cause, dans le but d’aborder ce virage électronique avec un maximum de fraîcheur, voire de naïveté.

Plus d’infos sur www.ferarock.org !


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page