Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > BASS DRUM OF DEATH &

BASS DRUM OF DEATH & COMPILATION I’M FROM RENNES

Du 29 septembre au 5 octobre 2014, la FERAROCK vous offre les albums de BASS DRUM OF DEATH et la Compilation I’m From Rennes.

COMPILATION I’M FROM RENNES

Dans le cadre du festival rennais I’M FROM RENNES qui a eu lieu du 18 septembre au 04 octobre 2014 et qui défend la scène musicale rennaise émergente, les artistes rennais se sont réunis autour d’une compilation à l’honneur toute la semaine sur les radios FERAROCK sur laquelle vous retrouverez : BIKINI MACHINE, MADCAPS, SUPERETS, BETTY THE NUN, THE DECLINE !, COMBOMATIX, CAVALE, KAVIAR SPECIAL, MARBLE ARCH, GROUPE OBSCUR, MEIN SOHN WILLIAM, FAGO SEPIA, GRANPHANTOM, PIRANHA, CARDINALE, LES GORDON, ARTISANAL, LORD PARAMOUR, WONDERBOY, CASTA
 

 
+ d’infos : sur Facebook
 

BASS DRUM OF DEATH - RIP THIS

Bass Drum of Death a commencé par jouer sur la scène rock autour d’Oxford dans le Mississipi, et, à force de tournées incessantes, le groupe a transformé des salles remplies de rockers indé ultra cools en des énergumènes transpirants adeptes du stage-diving.
Par le passé, Bass Drum of Death était le produit de John Barrett qui enregistrait seul et tournait avec différents batteurs et guitaristes. Cette fois-ci, le batteur Len Clark rejoint Barrett comme membre et collaborateur à part entière. Le duo a commencé à penser le nouveau disque lors de sa tournée avec Unknown Mortal Orchestra en 2013. Puis Barrett et Clark ont convaincu le bassiste de Unknown Mortal Orchestra, Jacob Portrait, de porter la casquette de producteur quand le groupe a booké le studio Prairie Sun en mars à Sonoma County en Californie. Sur la base de quelques démos brouillonnes, Barrett, Clark et Portrait ont travaillé pendant deux semaines et ont pondu le premier album studio du groupe.

Seulement un an après leur premier album éponyme, ils sont de retour avec Rip This. Un album qui repose lui aussi sur des salves assourdissantes de guitares, des boucles irrémédiablement dansantes et des batteries cinétiques. Mais la réalisation est cette fois-ci beaucoup plus corpulente, offrant à l’amateur de rock un son plus costaud.

 

 
+ d’infos : sur facebook


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page