Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > CHEVEU & LES MONSTROPLAN

CHEVEU & LES MONSTROPLANTES

Du 3 au 7 mars, la Ferarock vous propose les albums de Cheveu et de Les Monstroplantes.

Après un premier album aussi cagneux qu’incandescent, très intelligemment baptisé Cheveu, le trio parisien avait fini par exploser à la face du monde avec 1000, deuxième LP balancé avec la force des gueux, la rage des seigneurs et le désespoir des justes sur une nation assommée par l’ennui.

Cheveu débarque aujourd’hui dans 2014 le coeur lourd et les yeux rouges, comme ces traîne-misère sur qui la lumière se rallume dans les bars à l’heure de la fermeture.
C’est sur ces petits restes de nuit que les sultans de la noise-à-sandales ont construit leur troisième disque, où brille, d’entrée, un sommet : l’intouchable « Polonia ». Un titre qui voit David Lemoine réciter quelques lignes du Buffet Froid de Bertrand Blier.

Et le reste est évidemment à l’avenant : absurde, excessif, vital, mais paradoxalement plus lisible et direct que par le passé (« Juan In A Million » ou le tubesque « Albinos », basé sur un monolgue de Gummo, le film d’Harmony Korine). Le résultat d’un ménage radical opéré par le groupe, qui a voulu un disque à la fois plus live, plus organique, et plus produit, où les choeurs (arrangés à Tel-Aviv par Maya Dunietz, déjà responsable des cordes sur 1000) et les parties d’orgue ont remplacé les découpages insensés de 1000 et la reverb trouble de Cheveu.
+ d’infos sur le groupe
+ Interview vidéo réalisé par The Drone à l’occasion de la sortie de leur précédent album
+ interview réalisée par Gonzai
+ interview réalisée par Hartzine

 

LES MONSTROPLANTES

Désireux de monter une "fanfare électro", Dr Seb fédèrent ses amis autour de son nouveau projet : Les Monstroplantes.

Malgré quelques hésitations, notemment pour trouver la forme adéquate (fanfare+dj+chant avec ou sans batteur…), le groupe trouve enfin sa formule définitive : une section cuivre massive, un chant survolté et des percussions en complément de puissantes machines. Un subtil mélange électro-organique…

En 2011, ils produisent un premier album « Les Montroplantes vs Dr Larsen ». Ils le défenderont sur scène 2 ans durant dans une longue série de concert, se forgeant ainsi une belle réputation aussi bien en festivals qu’en clubs.

A peine remis, ils enchainent immédiatement avec un retour en studio dès 2013. Leur nouvel album « We’re Becoming A Gang » confirmant leurs influences à la croisée du rock, de la soul, du funk ou du hip-hip.

 
+ d’infos sur le site du groupe
+ d’infos sur facebook


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page