Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > Sna-Fu & We Insist (...)

Sna-Fu & We Insist !

Du 17 au 21 février, la Ferarock vous propose les albums de Sna-fu et de We Insist !

SNA-FU - KNIVES AND BELLS

Printemps de Bourges, Eurockéennes, Hellfest... Ces 5 là ont explosé un bon nombre de scènes de festivals où la faune locale est toujours en convalescence.

En 10 ans de carrière, les petits frères ont grandi et livrent leur troisième album, Knives & Bells. Plus mature, plus précis, mieux joué. SNA-FU se doit de justifier ses lettres de noblesse : jouez hautbois et résonnez musettes, puis rajoutes y un peu de disto tiens !

Dès le début de l’album le ton est donné avec le bien nommé "Furious & Fast", une mécanique bruyante et salissante qui sonne comme le retour d’un John McClane se relevant de la 4 ème explosion d’une journée qui commence bien. C’est percutant, ça gratte le fond des oreilles, les expériences soniques dirigées par Francis Caste au studio Ste Marthe tapent dans le mille, et fort !

Ces guitares acoustiques qu’on a séquestrées dans des vieux amplis vintage poussés à 11 hurlent à la mort mais la batterie qui n’a jamais sonné aussi énorme continue de leur taper dessus.

Le Grand Désordre Orchestre est de retour, et au sommet de son art. Quoi de de neuf alors ? Le style !

+ d’infos sur www.sna-fu.com

WE INSIST ! - WE INSIST

La musique de We Insist ! est faite de noise, de metal, de post-hardcore, de math-rock et d’expérimentations non linéaires, repoussant plus loin l’aspect protéiforme du rock. Pour les amateurs de choses ordonnées et les puristes férus de références, on citera pêle-mêle des aînés tels que Fugazi, Primus, NoMeansNo, Tool ou bien encore Medications.

Même ramené à trois (depuis 2010), We Insist ! n’a rien perdu de son tranchant. Au contraire, sans doute. Aller à l’essentiel, renforcer les appuis, supprimer le superflu et les circonvolutions. D’abord le son, ô combien plus proche et prégnant. Et puis le chant, puissant et grave, compact mais terriblement humain, lyrique parfois. Là où encore dans The Babel Inside Was Terrible (2009), il semblait maîtriser avec peine les assauts de guitares, le voilà ici qui prend clairement le pouvoir, les commandes d’un vaisseau qui fonce et défonce, toujours avec classe et détermination.

La patte We Insist ! est toujours là, celle d’un univers très cinématographique qui déroule une histoire musicale à chaque morceau. Chaotique ou au contraire emprunté, vindicatif ou revendicatif, parfois martial, parfois aérien.

Au final, il aura fallu toutes ces années, ces tournées, ces rencontres et expériences pour que We Insist ! accouche d’un album (son premier éponyme) qui lui ressemble et qui nous rassemble autour, à secouer la tête, à battre du pied, à serrer le poing, à s’époumoner, à expulser des colères rentrées ; à rêver aussi. Voyage au cœur du rock, dans ce qu’il a de plus spontané et authentique, artistique et colérique, révolté et entier.

+ d’infos : sur Facebook et weinsist.com


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page