Écoutez la radio en ligne !
Accueil > Les Actus du 89 > La Feranews > Undergang & THE PACK

Undergang & THE PACK A.D

Du 31 mars au 4 avril, la Ferarock vous propose les albums de Undergang et de THE PACK A.D.

Undergang - Hang on

Après deux années passées au sein de La Phaze, Undergang revient aux commandes, fort de quatre albums et d’une expérience scénique de plus de 10 ans en France et à l’étranger.

Repéré par le Printemps de Bourges et l’émission Tracks sur Arte, sorte d’OVNI de la scène electro-rock, toujours plus inspiré, puissant et novateur, Undergang sort constamment des sentiers battus pour proposer une fusion des genres sans équivalent, qu’on ne peut ranger dans aucune case.

Réconciliant les mordus de guitares rock avec les amateurs de sons digitaux, il parle à chacun, autant par sa créativité musicale que par son message humain.

Un groupe à lui tout seul… Difficile de s’imaginer qu’une telle production est l’œuvre d’un seul homme… sur album comme sur scène où il jongle d’une facilité déconcertant avec les instruments : chant, scratch, machines, guitare et batterie ! Un marathon musical pour ce one-man-band qui ne nous laisse aucune seconde de répit !

Du dubstep au post-rock, du hip-hop à la drum’n’bass, au trip hop au rock’n’roll, une fois de plus, cet opus est une ode à tous les courant musicaux qui ont marqués ces vingt dernières années, des plus old school aux plus modernes, le tout avec une production alliant brutalité et finesse.

+ d’infos :
- undergang.com
- facebook.com/UNDERGANG

THE PACK A.D. - DO NOT ENGAGE

Becky Black et Maya Miller compose ce duo explosif. Désormais signé sur le prestigieux Nettwerk Records, le groupe originaire de Vancouver s’apprête à faire la percée cruciale longtemps prédite par la presse musicale canadienne et par les rangs gonflés à bloc des fans fidèles.

Formé en 2006 et après 4 albums Unpersons (2011), We kill computers (2010), Funeral Mixtape (2008), Tintype (2008), The Pack a.d. progresse. L’écriture devient plus efficace et les influences plus larges. « D’un stoner malvenu à un infectieux « woo woo – ing bubblegrunge » , en passant par un pseudo shoegaze aigre douce et une grosse dose de - fun punk rock vraiment fort- » c’est comme cela que Miller décrit le modus operandi de l’album Unpersons nommé au Juno Toronto Star en 2011. Le 27 Août dernier, Nettwerk Records sort la présentation la plus adéquate de The Pack a.d..

Black a toujours été une chanteuse terriblement détraquée et une déesse de la guitare sans pareil mais elle apprend au fil des ans à canaliser ses nombreux talents avec nuance. Le mépris Keith-moonesque de Miller pour la santé de sa batterie affiche désormais une subtilité plus lyrique ; tandis que sa récente décision de prendre plus part au chant ajoute une nouvelle couche au potentiel du groupe. Ce Monstre à deux têtes qu’est The Pack a.d. n’est pas devenu ce qu’il est du jour au lendemain ; mais bien en se jetant à corps perdu dans le rock’n roll… Le vivre, sept années sur la route, sept années avec un paquet d’emmerdes, de clubs vides perdus, de pannes, de retour à la maison épuisées avant de recommencer avec plus d’envie encore. Black & Miller ont gagné à la sueur de leur front le droit d’être là aujourd’hui et le revendiquent. Si leur univers ne vous est pas familier, il est grand temps d’y jeter une oreille.

+ d’infos :
- thepackad.com
- facebook.com/thepackad
- Instagram.com/thepackad


Plus d'infos :


Partagez


Recherche

Haut de page